Entre l’âge de quatre et six ans, l’enfant devra s’adapter à deux nouveaux environnements : la classe de préscolaire et celle de 1e année. La rentrée des classes en maternelle et en première année représente des journées plus qu’importantes pour l’enfant. Mais une fois terminée cette première journée, il aura besoin de plusieurs autres journées et semaines, voire plusieurs mois, pour apprivoiser ce nouvel univers dans lequel il passera de nombreuses années : l’école! Pour l’aider à vivre chacune de ces deux transitions (de la garderie à la maternelle, et du préscolaire à la première année), enseignants, parents, éducatrices, etc.), nous avons un rôle à jouer!

Lire la suite

Découvrir ce nouvel univers qu’est l’école

À partir de l’âge de quatre ans, l’enfant commence graduellement à découvrir un nouvel environnement : celui de l’école! D’abord, il en entend parler et il voit certains de ses amis quitter la garderie pour cet autre monde que constitue l’école. Il sait qu’un jour ce sera son tour! Ensuite, durant toute une année, soit en fréquentant la maternelle, il découvre progressivement le monde scolaire, puis ce sera déjà l’entrée en première année du primaire.

Entrer à l’école, pour un jeune enfant, c’est découvrir de grands et vastes bâtiments dans lesquels on peut craindre de se perdre. C’est aussi découvrir plusieurs nouveaux jeux et de beaux livres. C’est également apprendre toutes sortes de nouvelles choses. Par exemple qu’il faut demander la permission avant d’aller aux toilettes ou lever la main avant de parler. Entrer à l’école c’est apprendre à lire comme les grands et découvrir beaucoup de nouveaux sujets passionnants; c’est devoir faire sa sieste en même temps que tous les autres enfants ou constater que la sieste y est proscrite, même si on se sent fatigué. Entrer à l’école, c’est aussi se faire de nouveaux amis!

Bref, l’enfant de quatre ans a souvent hâte d’être assez grand afin de pouvoir aller à l’école mais il peut également avoir un peu peur de ce qui l’attend…

Soutenir l’enfant tout au long de ce processus de transition

L’entrée à l’école, ça se prépare et ça s’accompagne. L’enfant devra passer plus qu’une journée à la maternelle et en première année pour s’y sentir aussi bien qu’il l’était dans son milieu de garde ou à la maison. L’école constitue véritablement pour l’enfant un monde nouveau, qu’il découvre peu à peu. Ses parents, ses éducatrices ainsi que tous les adultes de son entourage y ont passé plusieurs années de leur vie et connaissent cet environnement. Pour cette raison, chacun d’entre eux peut jouer un rôle précis pour aider l’enfant à devenir, lui aussi, un membre à part entière de cette communauté qu’est l’école.

On peut, par exemple, lui parler de sa future école, et lui proposer de la visiter ou encore Lui raconter nos souvenirs d’enfants et répondre à ses inquiétudes. En tant que parent, on peut l’aider à préparer son cartable et écouter le récit de ses journées à l’école. Durant ces années de transition entre la garderie, le préscolaire et le scolaire, l’enfant a besoin de tout le soutien qu’on peut lui apporter.

Bien sûr, on peut préparer l’enfant à l’école en lui lisant des histoires afin qu’il soit aussi prêt que possible à faire l’apprentissage de la lecture. Mais l’enfant a également besoin qu’on le soutienne dans la découverte de ce nouvel environnement dans lequel il passera de nombreuses années.

Vous trouverez ici des idées pour soutenir l’enfant non seulement au regard du développement de la littératie (référez-vous aux pages spécifiques à cet axe), mais aussi en ce qui concernent l’organisation pratique de ces moments de transitions selon l’âge de l’enfant.

Soutenir l’enfant tout au long de ce processus de transition

Cliquez sur les thématiques présentées ci-dessous et découvrez de nombreux outils applicables dans votre pratique quotidienne!

L’enfant avant son entrée à l’école

L’enfant qui se prépare à entrer à la maternelle peut vivre un mélange d’émotions. En effet, s’il a hâte de fréquenter l’école des « grands », il peut aussi avoir peur de faire son entrée dans ce monde, qui lui est encore inconnu. Il se pose sans doute de nombreuses questions auxquelles les adultes qui l’entourent répondre, afin qu’il attende la rentrée avec impatience et sans appréhension.

Depuis plusieurs années, l’enfant passe ses journées à la maison, à la garderie ou dans un centre de la petite enfance (CPE). Il a appris à connaitre les lieux : il sait par cœur où se trouvent les toilettes et la salle à diner, où il fera sa sieste et se souvient même de l’endroit où se trouve le local des plus petits. Bref, il se sent comme chez lui! Mais quand il a quatre ans, on commence à lui parler de l’école.

Bien sûr, de l’école, l’enfant en a déjà entendu parler : il sait qu’il pourra y aller quand il sera « grand ». Certains de ses amis s’y trouvent d’ailleurs déjà, les chanceux! L’enfant a sans doute hâte d’être assez grand pour aller à l’école. Mais rappelons qu’il peut également éprouver une certaine appréhension au sujet de l’école, dont il entend parler, mais qu’il ne connaît pas. Cette situation peut faire surgir toutes sortes de questions dans l’esprit de l’enfant. Où seront ses amis? Où seront les toilettes? Comment s’appellera son enseignante? Quand va-t-on manger la collation? Est-ce que j’aurai encore le droit de jouer?

Au préscolaire, les activités sont généralement organisées autour de jeux et la classe de l’enfant, en quelques espaces destinés à différentes activités, par exemple un « coin peinture » ou un « coin lecture ». Ainsi, les activités que l’enfant réalisera dans sa classe de maternelle ressembleront possiblement un peu aux jeux qu’il réalisait dans son milieu de garde. Toutefois, l’organisation d’une journée à la maternelle comporte également de nombreuses différences avec l’organisation d’une journée à la maison, en garderie ou en CPE. Par conséquent, entrer en maternelle représente tout un défi pour l’enfant, un véritable saut dans l’inconnu.

Les parents, les enseignants et les éducatrices ont tous, ici, un rôle à jouer non seulement pour rassurer l’enfant, mais également pour l’aider à anticiper positivement cette transition, par exemple en imaginant avec lui sa classe de maternelle, de telle sorte qu’il attende la fin de l’été avec impatience!

Que faire pour préparer adéquatement l’entrée en maternelle de l’enfant?

Voir les outils

L’enfant d’âge préscolaire

Entrer à la maternelle, c’est découvrir un nouvel univers : celui de l’école! L’enfant doit apprendre à comprendre cette nouvelle culture. Toute cette nouveauté demande à l’enfant un temps d’adaptation. Par ailleurs, on commence déjà à lui parler de la première année du primaire… Une autre grande transition à préparer! L’année passée à la maternelle constitue donc une période très chargée pour l’enfant.

Ça y est, il est grand! Aujourd’hui, l’enfant a fait son entrée à l’école : il vient de vivre sa première journée à la maternelle. Bien entendu, en une seule journée, il n’a pas eu le temps de découvrir l’école dans son entièreté, et il ne s’y sent pas encore aussi bien qu’à la maison, au CPE ou qu’à la garderie. Découvrir et comprendre ce nouvel environnement peut lui prendre plusieurs semaines encore, voire plusieurs mois. Or, dans quelque temps, on commencera déjà à lui parler de la première année. Quelle période chargée pour lui!

Lors de son premier jour à la maternelle, l’enfant entre dans un monde différent de tout ce qu’il a toujours connu jusqu’alors. Entouré de camarades de classe qu’il ne connait pas encore et dont il ne peut, en une seule journée, retenir les prénoms, il rencontre non seulement son enseignante, mais aussi les éducateurs du service de garde. De plus, s’il découvre sa classe, mais il a aussi remarqué qu’il y a de très nombreux autres locaux qu’il ne connait pas. Et s’il peut jouer à certains jeux qu’il a choisis lui-même lors de cette première journée d’école, il n’a pas pu choisir tous les jeux. Une fois cette première journée à la maternelle terminée, il sait déjà que les prochains jours qu’il y passera ne seront pas de tout repos, tant il a de choses nouvelles à découvrir, à comprendre et à connaître pour apprivoiser le monde scolaire.

Cela prend en effet plusieurs semaines pour qu’un enfant apprenne à connaitre et à apprécier l’école, à apprivoiser ce nouvel environnement, à se faire des amis, à comprendre la routine quotidienne de sa classe et l’organisation des activités. Accompagner un enfant qui entre à l’école maternelle, ce n’est donc pas uniquement le rassurer avant le jour de la rentrée scolaire, c’est le guider tout au long de l’année pour qu’il puisse se sentir tel un membre de cette nouvelle communauté que constitue l’école.

De plus, rappelons que, dès la maternelle, on parlera à l’enfant de sa première année du primaire, alors même qu’il sera encore en train d’apprivoiser sa « nouvelle vie » à l’école. Il sera donc déjà confronté, ne serait-ce que par l’imagination, à cette classe où il devra rester assis derrière son pupitre, où il aura des devoirs et où il apprendra à lire et à calculer. Cette première année à la maternelle s’avère donc très chargée pour l’enfant, qui, il y a quelques semaines encore, passait ses journées à la maison, au CPE ou à la garderie. En maternelle, il faudra aider l’enfant à apprivoiser l’école et à l’aimer, à en profiter, de façon à ce que cette première année représente une belle aventure! À cet égard, parents ou enseignants, nous avons tous un rôle à jouer!

Que faire pour accompagner l’enfant tout au long de son année passée à la maternelle?

Voir les outils

L’enfant en première année du primaire

La classe de la première année du primaire est très différente de celle de la maternelle. L’environnement, les activités et les règles à respecter changent. L’enfant doit découvrir ce nouvel environnement et s’ajuster en conséquence. Une telle adaptation ne peut évidemment se faire en une seule journée, et l’enfant peut avoir besoin d’aide pour s’ajuster à ce nouvel environnement.

En première année du primaire, l’enfant apprend à lire, à écrire et à calculer. Il apprend aussi comment fonctionne l’école primaire, avec ses codes plus ou moins explicites. Il apprend comment apprendre. 

La veille de son entrée en première année du primaire, Mathilde, cinq ans, demande à sa maman : « Demain, je vais apprendre à lire et à écrire, et après-demain, je vais apprendre à calculer. Mais après, je ferai quoi? »

Le monde des apprentissages et le monde scolaire soulèvent plusieurs questions dans l’esprit d’un enfant. Si, jusqu’à présent, ce dernier a réalisé la plupart de ses apprentissages en jouant, il découvre à l’école primaire un monde de savoirs plus « formels », et, par conséquent, de nouveaux modes d’apprentissage. Pour comprendre son nouveau rôle d’élève, il a besoin de temps et d’un accompagnement adéquat. Les adultes qui l’entourent peuvent tous le soutenir dans la découverte de ce monde nouveau que constitue l’école primaire.

Que faire pour accompagner adéquatement l’enfant lors de son entrée en première année du primaire?

Voir les outils