En collaboration avec l’AESTQ, plusieurs acteurs engagés dans le développement de la culture scientifique, ainsi que la municipalité de Saint-Alban de Portneuf et des élèves de l’école du Goéland de la commission scolaire de Portneuf, se sont engagés dans une démarche d’investigation scientifique afin de répondre à une grande question : « Quels sont les gestes positifs que nous pouvons poser pour l’environnement ? »

Les élèves des classes de 3e, 4e, 5e et 6e année de l’école du Goéland à Saint-Alban de Portneuf ont la chance de profiter d’un projet éducatif axé sur le plein air (programme Passion plein air). Dans ce programme, les enseignantes guident les élèves afin qu’ils puissent s’engager dans une démarche scientifique pour devenir des citoyens responsables.

Les élèves explorent une thématique, chaque année, qui porte sur une question scientifique, tout en intégrant les valeurs du programme. En 2018-2019, la question soulevée par les élèves était la suivante : « Quels sont les gestes positifs que l’on peut poser pour notre planète ? »

Pour répondre à cette question, les élèves ont entrepris une démarche d’investigation. En effectuant des sorties dans leur quartier, au parc municipal des loisirs de St-Alban et près de la rivière Saint-Anne, ils ont constaté le nombre important de déchets laissés dans leur environnement. De ce constat ont émergé une préoccupation instantanée ainsi qu’un désir profond de faire un grand nettoyage. À partir de là, ils ont fait un inventaire des déchets trouvés, qu’ils ont classés par types de matériaux. Puis, ils ont effectué une recherche pour connaître leur provenance et la ou les manières de les réutiliser, de les récupérer ou de les recycler. Lors de ces recherches, plusieurs questions se sont posées à eux et, durant tout ce processus d’investigation, les élèves ont échangé avec plusieurs experts scientifiques et organismes de culture scientifique.

Ce projet avait notamment comme finalité la tenue, au printemps 2019, d’un grand rassemblement organisé pour effectuer une opération de nettoyage communautaire de la municipalité. Bref, poser des gestes concrets pour conserver un environnement sain. Lors de cet événement, les élèves ont privilégié des actions de sensibilisation (ex. : sous la forme d’ateliers, de démonstrations). Ceci, pour conscientiser leurs concitoyens à faire des gestes concrets positifs pour protéger l’environnement, à les intégrer à leurs habitudes de vie.

Partenaires et collaborateurs

  • L’association pour l’enseignement de la science et de la technologie au Québec (AESTQ)
  • Municipalité de Saint-Alban de Portneuf
  • Régie régionale de gestion des matières résiduelles de Portneuf (RRGMRP)
  • Groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau (G3E)
  • Université Laval
  • École en réseau (ÉER)
  • Florence-Léa Siry experte zéro gaspillage alimentaire
  • Édith Cochrane, comédienne, porte-parole du projet sur la page Facebook du projet
  • Usines Cascades (Victoriaville)

Outils disponibles

Voilà un projet écosystémique (école-famille-communauté) qui permet de mettre en œuvre une démarche d’investigation scientifique issue des préoccupations des enfants et dont la finalité a des retombées positives sur l’environnement.