Même si l’enfant est entré à l’école depuis plusieurs mois, le passage de la maternelle à la première année constitue une transition importante demandant à l’enfant de nombreuses adaptations. L’activité proposée vise à soutenir cette transition.

 

La mise en place d’ateliers mélangeant les classes de maternelle et de 1e année contribuera à créer une meilleure collaboration entre les enseignants de ces deux niveaux. Par ailleurs, ils permettront à l’enfant d’apprivoiser la classe de 1e année dès la maternelle mais également à l’enfant de 1e année de passer du temps dans son ancienne classe afin d’adoucir la transition.

Modalités

Fréquence ou durée : Cette activité peut être inscrite à l’horaire des deux classes. Sa fréquence et sa durée pourront être ajustées aux besoins et spécificités des milieux. Cela pourrait par exemple être une activité d’une heure se déroulant deux fois par cycle.

Nombre de participants : Les classes de préscolaire et de 1e année d’une même école. On pourrait également envisager d’inviter les classes de 2e année.

Matériel

Matériel à déterminer selon les activités réalisées.

Déroulement

Plusieurs activités menées habituellement dans les classes de maternelle et de première année se ressemblent. Dans les deux classes, du temps sera généralement accordé à la lecture d’histoires ou aux arts plastiques. Pourquoi ne pas faire de ces activités une occasion de mélanger les classes de maternelle et de 1e année ?

On pourrait ainsi envisager de créer deux groupes mixtes rassemblant des enfants des différents niveaux et d’organiser des activités dans chacune des deux classes. À tour de rôle, les groupes d’enfants iraient ainsi dans la classe de maternelle puis de première année. Si ces activités sont mises en place régulièrement, l’enfant de maternelle connaitra déjà l’enseignante et la classe de première année lorsque sera venu le temps d’y faire son entrée ce qui pourrait s’avérer rassurant pour nombre d’entre eux. Par ailleurs, pour l’enfant de 1e année, ce seront des occasions de retourner dans son ancienne classe et de retrouver son enseignante, ce qui pourrait le rassurer et faciliter son adaptation.

Ces ateliers devront respecter l’âge des enfants et être organisés autour de jeux. En effet, il ne s’agit pas de préparer l’enfant de maternelle aux contraintes du primaire en lui demandant de rester assis trop longtemps ou de réaliser des tâches plus « scolaires », n’oubliez pas qu’il y a quelques semaines à peine, ces enfants étaient en CPE ou en milieu familial. Il s’agit plutôt d’occasions de découvrir l’environnement et de faire la connaissance des enseignants.

Pour les enseignants, la mise en place de ces ateliers constitueront des occasions de collaboration qui pourraient leur permettre de mieux connaitre les différentes classes et leurs habitudes. Une telle collaboration ouvre la voie à un travail d’harmonisation qui permettrait de diminuer le clivage entre le milieu du préscolaire et celui de la 1e année. Certaines pratiques du préscolaires pourraient être déployées dans la classe de 1e année afin d’assurer une transition plus progressive.

Voici quelques idées de type d’ateliers qui pourraient être mis en place :

  • Lecture d’albums
  • Activités d’arts
  • Jeux de société
  • Ateliers d’expériences scientifiques
  • Jeux d’initiation à la numératie